La super saison du WEC

ven 08 juin 2018
Par Max

Ça y est, la fameuse "super" saison du WEC longue de 18 mois vient de commencer avec les 6H de Spa. Maintenant qu'on a pu voir le plateau engagé et le résultat de la première course, je ne suis que moyennement excité pour les 17 mois restants.

Pour ceux qui qui ont du mal à suivre ou ne connaitraient pas le WEC, j'ai rédigé un précédent billet qui résume bien les événements qui ont conduit à cette nouvelle "super saison".

wec_super_season_logo

Le plateau des protagonistes

Petit tour rapide des nouveautés pour chaque catégories.

LMP1

Catégorie reine du championnat, on y retrouve Toyota avec une voiture hybride ainsi que d'autres écuries privées engageant des voitures à moteur thermique uniquement.

Après la course de Spa, on a pu se faire une idée assez précise de l'écart de performance entre les non hybrides et Toyota: les deux Toyota ont terminé avec 2 tours d'avance sur le troisième... Pas terrible pour le suspens, même si c'était plus disputé au sein des autres LMP1.

LMP2

Vue de l'extérieur, les LMP2 sont quasiment indiscernables des LMP1. Les différences sont à chercher ailleurs: budget plus restreint avec au moins un pilote amateur par équipe.

C'est aussi plus restreint au niveau voiture: les écuries n'ont le choix qu'entre 4 châssis; le moteur est identique pour tout le monde. Alors évidemment ça donne des courses assez disputées mais, j'ignore pour quelle raison, j'ai beaucoup de mal à trouver cette catégorie fascinante.

GTE-pro

Pour moi la catégorie de loin la plus séduisante de cette "super" saison, avec quelques nouveautés. Tout d'abord, BMW fait son entrée en scène avec 2 nouvelles M8 (V8 bi-turbo). Ensuite, Aston Martin engage sa toute nouvelle Aston Vantage (aussi un V8 bi-turbo).

Ces dernières n'ont pas particulièrement brillé à Spa, mais c'est un peu normal étant donné qu'il s'agit de leur première saison.

Par contre, rien de neuf chez Ferrari, Ford et Porsche: ce sont les mêmes véhicules que la saison dernière.

GTE-am

Pas mal de nouvelles équipes avec des voitures de tous les constructeurs déjà présents l'année passée (Aston Martin, Ferrari et Porsche).

Mon sentiment après Spa

Mis à part que le logo de la "super" saison est horriblement moche, j'ai la conviction que la catégorie reine de cette saison sera constituée par les GT et non par les LMP1. Je m'explique.

Le malaise Toyota

Je savais qu'au sein de la catégorie LMP1 les écarts seraient importants entre Toyota (grâce à son moteur hybride) et tous les autres, mais quand même pas à ce point là. Sauf abandon, Toyota est assuré de remporter toutes les courses. "Super" saison mais pas super suspense.

Où est l'intérêt de remporter les 24H du Mans avec 8 tours d'avance ? C'est comme si je gagnais le tour de France en moto... Quelle performance !

Mais pourquoi donc Toyota est resté engagé au WEC pour cette "super" saison ? Que veulent-ils prouver ? Qu'ils sont capables de gagner les 24H du Mans et de remporter le titre quand il n'y a personne en face ?

Et leur nouveau pilote vedette, Fernando Alonso, il est venu parce qu'il était certain de gagner ? Ce qui est sûr, c'est que ce n'était pas pour relever un challenge...

Quoi qu'il arrive, Toyota en sortira affaibli: soit ils remportent le titre constructeur, ce que tout le monde trouvera normal, soit ils perdent et ce sera la honte pour Toyota pendant 10 générations.

Comme disait un de mes anciens profs:

"A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire"

Et tout cela était censé relancer l'intérêt pour le WEC ? J'ai comme un doute...

Les GT à la rescousse

Heureusement, il y a la catégorie GTE-pro où la victoire est nettement plus disputée. Les duels Ford - Porsche puis Ferrari - Porsche furent passionnants. Là au moins, il y avait de la tension, des dépassements et des actions spectaculaires.

Autre bonne nouvelle: les Porsche sont en forme ! À Spa, Porsche a caracolé en tête pendant plus de la moitié de la course pour finalement céder la victoire à Ford à moins d'une heure de l'arrivée.

En GTE-am, ce n'était pas triste non plus avec notamment un duel acharné entre deux Aston Martin en fin de course.

Sans ces catégories GT, le WEC ainsi que les 24H du Mans seraient sans intérêt.

Porsche ne fait rien comme les autres

En jetant un œil à la motorisation des différents protagonistes en GT, il y a un truc qui frappe: Porsche est le seul à ne pas avoir de moteur turbo compressé. Tout le monde en turbo, sauf Porsche !

Oui bon, qu'est-ce que ça change me direz-vous ? Et bien, un moteur atmosphérique (sans turbo donc) offre moins de couple, mais peut monter plus haut dans les tours. Là où tout le monde change de vitesse à 7000 tours/minute, la Porsche 911 monte à 9000 tours. 9000 !

Résultat: le son produit par la 911 RSR est démentiel.

Pour s'en convaincre, il suffit de regarder un extrait de la course. Les Porsche sont reconnaissables immédiatement les yeux fermés.

Jetez donc un œil à cette vidéo tournée pendant les essais à Spa (la partie la plus "parlante" se trouve à 6:40). Vous pouvez essayer d'écouter les autres, aucune ne sonne comme la 911 :D.

Le génie Porsche

Pour terminer je remarque, non sans un certain amusement, que lorsque tout le monde était en moteur atmosphérique il y a 40 ans, Porsche s'est pointé avec un moteur turbo et a atomisé la concurrence. Et maintenant que tout le monde s'est mis au turbo, Porsche préfère rester en moteur atmosphérique.

Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça magistral !

Si au terme de cette "super" saison Porsche remporte le titre, je crois que le terme génie conviendra parfaitement.