La Ch’ti Classic 2020

400 Porsche, un rallye, le bord de mer. Bienvenue à la Ch'ti Classic

23 septembre 2020
Par Max
Cover image

Pari (presque) réussi par les organisateurs de ce premier gros rassemblement Porsche post-confinement.

(Presque) la même recette qu’en 2017

Pour me citer et vous éviter de chercher, l’esprit de la Ch’ti Classic est de rassembler dans les rues de Hardelot (côte d’Opale en France) 400 Porsche: 200 modernes (996 et après) et 200 anciennes (avant la 996 donc), tous modèles confondus (pas seulement la 911: PMA, Cayenne, etc…).

Le meeting se déroule sur un week-end et son originalité est le “swap”: un propriétaire d’ancienne prend place dans une moderne comme passager le temps d’un trajet de 20 à 30 minutes. Et l’après-midi on fait l’inverse.

Ça c’est pour le dimanche, le samedi étant consacré au rallye touristique. La nouveauté de cette 8 ième édition était le choix du point de départ: Arras (comme c’est le cas habituellement) ou Bergues, la ville rendue célèbre grâce au film de Dany Boon. J’ai bien entendu choisi Bergues comme point de départ. Même si les organisateurs prennent le soin de varier le parcours chaque année, j’étais déjà parti de Arras en 2017 et comme je n’étais jamais allé à Bergues…

Pour tout savoir sur la Ch’ti Classic, je vous invite à lire le compte-rendu de ma précédente participation en 2017.

À guichet fermé…

Pour cette année 2020 un peu particulière, on peut dire que cette manifestation a connu un franc succès, les inscriptions étant complètes bien avant la date limite. Et dès qu’on arrive à Hardelot, on sait immédiatement que c’est le week-end de la Ch’ti Classic tant les publicités pour cet événement se retrouvent un peu partout (arrêts de bus, magasins et même drapeaux en ville).

Normal, après le confinement et l’annulation de tout événement rassemblant plus de 10 personnes, il est compréhensible que les gens voulaient sortir de cette torpeur. Et puis aussi avec la sortie de la 992, tout un tas de péteux étaient impatients d’exhiber leur nouveau jouet ;-).

Chapeau bas au Porsche club de Tourcoing qui avait promis que si la Ch’ti Classic était annulée à cause du coronadictateur, les participants seraient intégralement remboursés. Heureusement pour tout le monde, ça n’a pas été le cas. Ou presque…

…Mais pas le dimanche

Vendredi 11 septembre, fin de journée, un mail laconique nous annonce que le dimanche de la Ch’ti Classic est purement et simplement annulé: pas d’exposition des Porsche dans les rues de Hardelot et surtout, pas de swap… Heureusement, le rallye touristique du samedi est quant à lui bien maintenu. Ouf !

J’ignore pourquoi cette annonce a été faite aussi tardivement, mais j’ai ma petite idée: je suspecte les autorités municipales de Hardelot d’avoir prévenu les organisateurs à la dernière minute tout simplement pour éviter les annulations de nuitées massives tout en pouvant affirmer qu’ils ont agi en héros en osant prendre une décision “difficile” pour le bien de la santé publique.

Bien entendu, tout ceux qui avaient prévu de passer la nuit à Hardelot sont restés sur place et on a quand même eu droit le dimanche à un beau défilé de Porsche (un peu moins ordonné que prévu) dans tout Hardelot. Mais sans le swap ni la parade.

Finalement on s’en sort bien

Beau temps, bonne humeur et belles machines en nombre étaient au rendez-vous. Certes, on a manqué le swap et c’est bien dommage, mais ça aurait pu être bien pire avec l’annulation pure et simple de l’événement. Surtout qu’à une semaine près, nous les Belges (fort nombreux cette année) ne pouvions pas nous y rendre car nos autorités ont classé en zone rouge (= déplacements non essentiels interdits) tout le nord de la France.

Espérons que pour la 9 ième édition (week-end du 11 et 12 septembre 2021) on ait droit à une Ch’ti Classic complète et non masquée.

Une GT3 venant de Belgique sur la grand place de Bergues La GT3 RS dispose de plus d'appendices aérodynamiques que la "simple" GT3

Une bien belle Targa rouge Notez la couleur de fond des compteurs assortie à la couleur de la carrosserie

L'arrivée des participants sur la grand place de Bergues Des Porsche partout sur la grand place de Bergues

Marc Jolly (rédacteur en chef de "Flax Six Magazine") avait aussi choisi Bergues comme point de départ Le Boxster Spyder de Marc Jolly capoté

Mon co-pilote étudiant le road book du rallye Une 997 cabrio noire sur la grand place de Bergues

Une pause bienvenue dans le beau cadre du château de Pittefaux Des Belges en nombre au château de Pittefaux La GT3 et une 944 cabrio reprennent la route La miss en fort bonne compagnie Des Porsche de toutes les époques et de toutes les couleurs Des Porsche de toutes les époques et de toutes les couleurs

Une 911 type 996 GT3 - notez la jupe latérale Une partie du château de Pittefaux

Le dimanche annulé Le plus important: les goodies !

Une magnifique 911 classique orange Une magnifique 911 classique orange

Même le (la ?) capitaine licorne était à Hardelot La Porsche avec les plus grandes jantes 😁

Une 991 cabrio phase 2 Une 993 S Une 996 Carrera 4S Le orange va bien à la 997 GT3 RS

La plus belle: noir et or Notez le capot, le toit et l'aileron en carbone

Une 964 préparée par RWB (RAUH-Welt BEGRIFF): un peu "too much" à mon goût Je préfère cette autre 964 RWB. Un tantinet plus discret 😉

Une rue de Hardelot le dimanche Il n'y avait pas que des Porsche dimanche matin

Une 991 GT3 RS dans une couleur assez rare Une 991 toute rouge

Un van VW qui mériterait sa place à Essen