Le cirque électrique

mar 31 juillet 2018
Par Max

Vous cherchez une voiture neuve qui vous permettra de vous racheter une conscience écolo ? Qui n'est pas taxée ? Et qui est livrée avec une place de parking réservée et gratuite presque partout où vous allez ? Ne cherchez plus et courrez acheter une voiture électrique.

Si le ton ironique de ce qui précède vous a échappé, je vais être tout à fait clair: la voiture électrique est la dernière idiotie à la mode massivement encouragée par les constructeurs et l'état providence.

Ecologique ?

La voiture électrique n'est pas écologique. Elle est au moins aussi polluante que nos "vieilles" voitures thermiques. Celui qui prétend le contraire est soit un idiot soit un menteur. Explications.

Le CO2

zero_co2

L'argument massue des partisans de l'électrique est toujours le suivant:

"Elles ne rejettent pas de CO2 ni aucun autre polluant"

Ah non ? Et comment recharge-t-on les batteries de ces belles autos ?

N'en déplaise aux écolos, le photovoltaïque est bien insuffisant pour recharger une batterie de 100 kWh (type de batterie équipant les Tesla par exemple). Il faut donc de l'électricité produite par une centrale à énergie fossile (pétrole, gaz, charbon) ou nucléaire. Les premières produisent quantité de CO2 (et autres polluants), les autres des déchets qui restent mortellement dangereux pendant plus de 10.000 ans.

Et comme la production mondiale d'électricité verte est de moins de 20%, recharger sa voiture électrique c'est 80% de (mal)chance de polluer d'une manière ou d'une autre.

Et je ne parle même pas du fait qu'en Belgique, mais j'imagine que ça doit aussi être le cas ailleurs, nous arrivons à peine à subvenir à nos besoins en électricité avec nos centrales vieillissantes. On nous avait même averti qu'il fallait s'attendre à des périodes de "blackout" si l'hiver était rude.

On estime que si tout le monde se met à la voiture électrique, la demande augmenterait de 30%. Ce qui veut dire que nous perdrions notre indépendance énergétique et/ou que les blackout seraient inévitables.

Ah oui, j'allais oublier de mentionner que l'infrastructure actuelle, en terme de transport d'électricité, est totalement insuffisante si tout le monde se met à la voiture électrique.

Les batteries

Les batteries de ces véhicules sont composées de nombreux matériaux toxiques (plomb, cadmium, lithium, ...) issus de l'industrie d'extraction, exactement comme le pétrole ou le gaz. Hum, pas très renouvelable ni durable tout ça...

L'autre gros problème de ces batteries, c'est le recyclage. Si on veut rester dans le concept vendeur de "pas de pollution", il faut pouvoir récupérer tous ces composants toxiques sans dépenser trop d'énergie. Si c'est pour mettre en place des filières de recyclage complexes et énergivores, ou est l'intérêt ? D'ailleurs, je serais curieux de savoir si les constructeurs de batteries se fournissent auprès des filières de recyclage.

Il ne sera de toute façon pas possible de recycler 100% de la batterie, elles vont donc générer des déchets potentiellement dangereux dont on ne saura que faire.

Et puis tout le monde sait que la durée de vie des batteries se détériore rapidement (qui a un téléphone qui ne passe pas sa vie à être branché ?).

Les voitures électriques dans la vraie vie

Bon, on a compris qu'elles ne sont pas écologiques. Qu'en est-il du reste ?

L'accélération

OK, le moteur électrique, contrairement au moteur thermique, offre tout le couple immédiatement, ce qui procure des accélérations spectaculaires.

Mais, à part au feu rouge pour montrer à tout le monde "Eh, regardez comme je vous laisse sur place !", est-ce bien utile ? Cela me semble en effet assez éloigné du profil d'acheteur de Toyota Prius et du concept "rouler propre".

La place de parking gratuite

parking_electric

On voit fleurir un peu partout des interdictions de stationner, sauf pour les voitures électriques car une borne de recharge est à proximité.

Même dans la petite ville où j'habite (et où personne n'a de voiture électrique), il y en a une. Sauf que la borne de recharge ne fonctionne pas... Et hop, une place de parking de moins pour tout le monde ! Bravo !

L'autonomie

Attention, ça va piquer: l'autonomie moyenne des voitures électriques est de ... 150 km ! Mais ne soyons pas moqueur: je suis sûr qu'on peut sûrement monter à presque 200 km en coupant la clim, le GPS, les phares, la radio, les essuie-glaces et le dégivrage.

Et pour faire "le plein", il vous faudra seulement 30 minutes sur borne "rapide", à condition d'en trouver une qui fonctionne et qui soit libre. Sinon sur une prise normale, c'est ... 8 heures !

Bref, évitez de roulez la nuit l'hiver face au vent: vous n'arriverez jamais à destination.

Le silence

Elles font en effet moins de bruit que les thermiques, ce qui ne fera pas de mal dans les gros centres urbains. En même temps, si c'est pour habiter en ville et se plaindre du bruit, ben ... fallait pas habiter en ville ;-).

Par contre, ceux qui comme moi, font confiance à leur ouïe pour traverser la rue auront intérêt à changer leur habitudes...

Les incendies

En cas d'incendie, c'est très compliqué: la manière d'éteindre le feu varie en fonction du véhicule (pratique !). De plus, un incendie, même éteint, peu reprendre plusieurs heures après car les batteries au lithium-ion ont tendance à s'embraser spontanément par un phénomène d'emballement thermique si la température interne dépasse 100 °C...

Bref, je pourrais encore continuer longtemps comme ça, en pestant par exemple sur le fait que nous sommes entourés d'objets passant leur vie à être rechargés: téléphones, tablettes, ordinateurs, rasoirs, enceintes, tondeuses, appareils photo ... Même les brosses à dents se rechargent !

Et il faudrait encore ajouter la voiture ? Non merci, sans façon.

Mise à jour du 5/09/2018

J'ai entendu (un peu par hasard) que Toyota rappelait 1 million de voitures hybrides (essentiellement des Prius) à travers le monde pour un problème de risque d'incendie... Vu ce que ça va coûter à Toyota, j'imagine que le risque de voir sa belle Prius s'immoler par le feu est loin d'être négligeable.

Il faudra que je pense à remercier Toyota pour leur belle démonstration, d'autant plus que ce n'est pas la première fois que les Prius sont rappelées :p.

Mise à jour du 15/09/2018

En faisant quelques recherches, je suis tombé sur une photo qui résumé parfaitement l'absurdité des véhicules électriques:

electrical_stupidity

Oui, le gros cube vert sur la droite est un groupe électrogène qui fonctionne au... diesel.

Bravo à la police belge, qui, une fois de plus, nous sert d'exemple.

Quel est le rapport avec Porsche ?

Comme je l'ai mentionné plus haut, la voiture électrique, malgré ses nombreux défauts, est à la mode. Et Porsche n'échappe pas à cette tendance, puisque vient de sortir la troisième génération de Cayenne hybride.

Je sais qu'il ne s'agit pas un véhicule totalement électrique, mais les problèmes évoqués plus haut restent valables.

Et le numéro 204 de RS magazine (juin 2018) célèbre en grandes pompes la sortie du Cayenne en lui offrant un essai et un article de plusieurs pages. Comme on pouvait s'y attendre, l'article ne tarit pas d'éloges sur les "avancées" de cette troisième génération.

Quelques passages choisis au hasard:

"L'autonomie au tout électrique augmente de 6 km portant l'autonomie totale à 34 km".

Super. Même en représentant un gain de 20% par rapport à la génération précédente, ça reste ridicule.

"Le temps de charge est de 7h45 sur prise 220V / 10A, mais descend à 2h20 avec un chargeur 7,2kW relié au réseau 400V / 32A".

Bizarrement, l'article ne parle pas du coût d'un tel chargeur qui permet la recharge en seulement ... 2h20.

"Le moteur électrique est un moteur synchrone à excitation permanente avec rotor externe".

Wouah ! Je n'ai absolument aucune idée de ce que ça signifie, mais de la manière dont c'est présenté, ça doit sûrement être bien. Non ?

"La voiture idéale pour se rendre au bureau sans consommer une goutte d'essence".

Cette auto est donc faite pour ceux qui habitent à moins de 30 km de leur lieu de travail et qui paient 92.000 € (tarif de base) un véhicule de 476 chevaux pour n'en utiliser que 136.

Je pensais un peu naïvement que les hybrides étaient un bon compromis entre les thermiques et les électriques puisqu'il suffit de rouler pour recharger les batteries. Mais il semble que cela ne soit pas vraiment le cas d'après ce qu'on peut lire dans l'article, car il est nécessaire de rouler en mode "Sport" pour espérer charger un peu les batteries.

Il faut donc consommer du fossile pour rouler "propre"... C'est d'une logique imparable.

La voiture propre est un mirage

Ne vous méprenez pas: je ne suis pas en train de dire que la voiture à essence pollue moins que l'électrique ou que l'on peut continuer de polluer parce qu'on ne dispose pas de solution valable. C'est juste que je ne supporte plus de lire partout (même chez Greenpeace, rendez-vous compte !) que la voiture électrique est "propre".

Non, c'est faux: aucune voiture n'est propre, qu'elle soit électrique, à essence ou à énergie proto-morphique.

Si on veut arrêter de polluer en nous déplaçant, il suffit de supprimer le besoin de se déplacer.

Aujourd'hui nous disposons déjà des technologies nécessaires pour ne plus devoir se déplacer, notamment pour le travail de bureau ou pour se rendre à l'école secondaire. Rien que sur ces deux axes, on diminuerait de manière drastique notre empreinte environnementale. Mais nos têtes pensantes préfèrent distribuer des primes pour des véhicule polluants. C'est plus confortable que de se poser les bonnes questions.

Pour finir

grand_tour

Ce billet étant plus long que d'habitude, je terminerai sur une note plus légère en vous recommandant vivement de regarder l'épisode 13 ("Past vs Future") de la première saison de l'émission "Grand Tour", dans laquelle sont confrontés la BMW i3 et la VW Golf GTI.

En plus d'assister à la brillante démonstration de Jeremy Clarkson (je vous laisse deviner quelle sera sa conclusion), vous passerez un excellent moment.