Miss300 se sociabilise !

Une fois n'est pas coutume, on ne parlera pas voiture (ni Porsche) dans ce billet.

05 août 2019
Par Max
Cover image

Comme vous l'avez sans doute remarqué, il n'était pas possible de me joindre via les réseaux sociaux. Cela vient de changer: vous pouvez dorénavant me contacter (et me suivre !) sur le réseau Mastodon.

Mastodon ? Mais kessessa ?

Ceux qui me côtoient connaissent ma profonde aversion pour les outils de surveillance massive (pardon, réseaux sociaux) type Facebook ou Twitter. Grâce à la bonne volonté de millions de bénévoles assidus, ces plateformes engrangent des revenus colossaux en revendant les détails nos vies privées au plus offrant. Je rappelle aussi que tout ce que vous publiez sur ces réseaux ne vous appartient plus et pour ceux qui pensent n'avoir rien à cacher, je leur recommanderai la lecture de cet article.

Sans compter que l'extrême centralisation de ces "services" détruit Internet en le transformant en minitel.

Devant ce (triste) constat, certains se sont retroussés les manches et ont développé des alternatives décentralisées basées sur des protocoles ouverts et des logiciels libres. C'est comme ça qu'est né Mastodon.

Pour faire simple, Mastodon est un équivalent de Twitter: c'est une tribune publique où on s'exprime en moins de 500 caractères. On appelle ça un "pouet".

L'instance mastd.racing

Les similitudes s'arrêtent là. En effet, il existe une foule d'instances de Mastodon car n'importe qui peut créer sa propre instance (l'aspect décentralisé), chacune ayant ces centres d'intérêts et ses règles de publication propres.

Par exemple, l'instance mastd.racing, celle sur laquelle je suis inscrit, est principalement dédiée aux sports moteurs, bien que tout type de sujet y soit accepté. On y parle le Français et l'Anglais.

Bien entendu les instances se "parlent" entre elles: il n'est pas nécessaire d'ouvrir un compte sur toutes les instances qui nous intéresse. On peut très bien suivre une personne faisant partie d'une instance A et discuter avec elle alors qu'on est soi-même inscrit sur une instance B (l'ensemble des instances est appelée "la fédération"). C'est un peu comme les e-mails où des personnes issues de domaines différents (miss300.be et gmail.com par exemple) peuvent s'échanger des messages.

Ce fonctionnement décentralisé semble compliqué, mais offre les avantages suivants:

  • les données des utilisateurs n’appartiennent pas à une entreprise dont l'intérêt est de les revendre
  • si n'importe lequel des serveurs s'éteint, ses utilisateurs peuvent en installer un nouveau ou migrer vers une autre instance

Fonctionnalités

Comme tout réseau social, il est bien sûr possible de suivre les pouets d'une ou de plusieurs personnes, de recevoir des notifications par e-mail, d'ajouter des images à ses pouets ou encore de gérer finement leur niveau de confidentialité, de rechercher des utilisateurs ou des pouets, etc...

Je vous renvoie au guide d'utilisation de Mastodon pour tous les détails.

Et si vous êtes plutôt smartphone que PC, je sous suggère l'excellente application Tusky.

Fréquentation

Alors oui, Mastodon est bien moins fréquenté que Twitter. C'est un peu le problème des nouveaux réseaux sociaux qui démarrent alors que d'autres existent déjà depuis longtemps: plus il y a de monde sur le réseau plus les gens seront nombreux à vouloir en faire partie.

Mais moi ça ne me dérange pas et je trouve bien plus sympathique de faire partie d'un réseau à taille humaine. Je n'ai pas non plus besoin d'avoir des milliers de "followers": être célèbre sur les réseaux sociaux, c'est comme être riche au Monopoly.

Comme je l'ai déjà dit: je préfère la qualité à la quantité.

En conclusion

Pour ce qui est de mon activité sur Mastodon, elle n'est pas encore très fournie. Mais ça va venir ;-). Dès qu'un nouveau billet sera publié, je le notifierai au moyen d'un pouet. Et dès que quelque chose d'intéressant concernant Porsche passera dans mes radars, je le signalerai aussi.

La page Contact a été mise à jour et vous trouverez au bas de chaque billet un nouveau bouton "Me suivre sur Mastodon" qui vous amènera directement sur le fil de mes pouets. Cette page propose un bouton "Suivre" qui, comme son nom l'indique, vous permettra de me suivre.

Vous disposez donc d'un canal supplémentaire pour me joindre et me faire part de vos questions / remarques / idées / insultes (biffer la mention inutile).

A bientôt sur Mastodon.