Remplacer les freins d'une 996

Changer les disques de frein et les plaquettes d'une Porsche quand on est une bille en mécanique, c'est possible ? Oui, ça l'est moyennant 2 ou 3 trucs à savoir.

13 mars 2019
Par Max
Cover image

Ça y est: les disques de frein (encore d'origine) et les plaquettes de ma 996 ont été remplacés. L'opération semblant simple et ne nécessitant pas de matériel spécifique, je voulais l'effectuer moi-même. Au final, rien de bien compliqué mais il y a quand même quelques subtilités que j'ai découvertes.

Ceci n'est pas un tuto

Je ne m'attarderai pas longtemps sur la procédure à suivre, il existe pléthore de vidéos sur le sujet. En gros, les étapes à suivre sont simples:

  1. Démonter la roue (ne pas oublier la douille antivol ;-))
  2. Enlever les plaquettes
  3. Démonter l'étrier sans le débrancher du circuit du liquide de frein
  4. Enlever l'ancien disque
  5. Monter le nouveau disque
  6. Fixer l'étrier
  7. Placer les nouvelles plaquettes
  8. Remonter la roue

Je vais plutôt insister sur certaines "finesses" qu'on ne voit dans aucune vidéo ni tutoriel.

Tout commence avec la commande des pièces

Pour la commande des pièces, vous avez en gros 3 possibilités:

  1. S'adresser à un centre Porsche ou à un indépendant spécialisé
  2. S'adresser à un revendeur local de pièces automobiles
  3. S'adresser à un des nombreux sites marchands et les commander vous-même.

La première option vous garantira d'avoir des pièces d'origine Porsche (ou "Porsche approved") et qu'elles conviendront à votre véhicule. Prévoyez une bourse bien remplie.

La seconde vous permettra sans doute de payer moins, mais le résultat risque d'être aléatoire.

La troisième est la plus économique, mais la plus compliquée car vous ne pouvez compter que sur vous-même. Voulant faire mes "armes" et comme on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, j'ai bien entendu choisi cette option ;-)

Le choix du vendeur

Les joyeusetés commencent ici, car il n'est pas toujours simple de trouver un vendeur sérieux et bon marché parmi tous ceux qui existent. En dehors des vendeurs spécialisés Porsche (comme rosepassion.com), il existe aussi des vendeurs toutes marques.

Evitez yakarouler.com: leurs tarifs sont très attractifs, mais ils n'envoient pas ce que vous commandez et leur procédure de retour est horriblement compliquée.

Après maintes recherches, comparaisons et discussions, j'ai finalement jeté mon dévolu sur piecesauto24.be. C'est un site toutes marques qui propose:

  • un très large choix de pièces de différentes marques
  • des prix compétitifs et des promotions régulières
  • des frais de livraisons offerts pour 100 € d'achat (chaque disque pèse environ 10 kg)
  • une option très intéressante (et dérisoire: 4 €) qui permet le retour des pièces pour n'importe quelle raison jusqu'à 100 jours après la commande (pratique si on s'est trompé de pièces).

Le choix des pièces

Une fois le vendeur choisi, il faut savoir quoi commander. Tous les sites que j'ai essayés sont équipés d'un formulaire où on indique la marque et le modèle de voiture pour ne proposer que des pièces compatibles. Facile.

Mais pour être sûr de ne pas se tromper, il existe un moyen infaillible: utiliser les fiches techniques du constructeur. Celles-ci comportent la liste de toutes les pièces du véhicule avec leur numéro de référence constructeur. Une simple recherche des termes "PET Porsche" sur Internet vous renverra vers ce type de fiches. Pour la 996, le fichier pdf que j'ai trouvé fait plus de 800 pages (heureusement, l'index et la table des matière sont bien faits).

Tout site marchant qui se respecte reprend ces fameuses références constructeur, ce qui vous permet de vérifier que les pièces sont les bonnes.

piecesautos24.be propose une bonne dizaine de marques de disques de frein et de plaquettes, dont certaines reconnues pour leur sérieux dans le domaine: Brembo, Ate, Bosch, Textar, Ferodo... Finalement je me suis décidé pour des disques et des plaquettes ATE.

Au total pour 4 disques et 8 plaquettes, cela m'a coûté un peu plus de 500 €. Par curiosité j'avais demandé un devis à un centre Porsche et le montant total atteignait presque 1.500 €...

Les subtilités

Les disques

Rien de bien compliqué ici, il faut juste savoir qu'à l'arrière les disques gauche et droit sont identiques. Par contre à l'avant, ils sont différents.

Voici les disques avants (neufs): on voit bien qu'ils sont différents.

disque_avant_1 disque_avant_2

Les plaquettes anti-bruit

Une fois la roue enlevée, impossible d'enlever les plaquettes. Même en les repoussant vers l'intérieur de l'étrier pour avoir du jeu. Nous avons décidé de détacher l'étrier et c'est là qu'on a compris: les plaquettes étaient équipées d'une espèce d'excroissance qui rentre dans le piston de l'étrier. Il était donc bien impossible de les retirer sans démonter l'étrier.

Et à quoi ça sert à part à rendre le démontage bien pénible ? Ça permet de faire "reculer" la plaquette lorsqu'on relâche la pédale de frein, qui ne risque plus de frotter contre le disque.

C'est ce qu'on appelle les plaquettes "anti-bruit" qu'il faut coller au dos de la vraie plaquette. Dont j'ignorais l'existence et que je n'ai donc pas commandées.

Ça ne changera rien au freinage, c'est juste que j'aurai peut-être du bruit lors des gros freinages. Pour l'instant rien à signaler: on verra à l'usage. Et si c'est problématique, il sera toujours temps de les ajouter. Mais je serai bon pour à nouveau tout démonter.

plaquette_anti_bruit

Le témoin d'usure

Ne sachant pas du tout comment fonctionnait cette pièce, je l'ai commandée (1 par roue, 7 € pièce). Mais maintenant je sais ;-).

temoin_usure

Le principe est tout simple: une cosse avec un fil électrique (rouge sur la photo) rentre dans la plaquette dans un trou prévu à cet effet.

Lorsque l'usure de la plaquette atteint le trou, le fil casse et le circuit et ouvert, ce qui provoque l'allumage d'un témoin sur le tableau de bord. Il ne faut remplacer le témoin d'usure que lorsque celui-ci a été abîmé par le disque.

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, le trou est intact. J'ai donc laissé le témoin existant.

plaquette_trou

Les vis qui tiennent le disque

C'est la seule grosse difficulté à laquelle nous avons été confronté: une fois que tout est démonté, le disque tient avec deux vis qui étaient serrées (vraiment) très fort. Pas moyen de les dévisser par les moyens "classiques". Nous avons finalement réussi à les avoir grâce à une boulonneuse pneumatique.

Le liquide de frein

Lorsqu'on recule les pistons des étriers de frein, le liquide de frein remonte dans le vase d'expansion. Au moment où on le fait, il est nécessaire d'enlever le bouchon du réservoir et de veiller à ce que le liquide (corrosif) ne déborde pas. Il ne faut pas non plus que le liquide dépasse le niveau maximum. On peut utiliser une seringue pour prélever le liquide en trop le cas échéant.

Le frein à main

Sur la 996, le frein à main est encore classique, à savoir un bon vieux levier qui actionne un tambour frottant l'intérieur des disques arrière. Heureusement, l'intérieur des vieux disques n'était pas trop usé, car sinon nous étions bon pour régler la pression du tambour. Là, le frein à main est juste un peu plus dur.

En conclusion

Même si l'opération est au final relativement simple, je n'aurai pas pu le faire seul. A certains moments, il m'aurait fallu une troisième main. Et puis il vaut mieux être bien équipé. Sans boulonneuse pneumatique, impossible d'enlever les vis qui tennaient le disque...

Et bien entendu aucune des vidéos ou tutoriel que j'ai consulté sur Internet n'ont mentionné les subtilités évoquées plus haut. Manque de chance ? Volonté délibérée ?

Finalement, je suis très satisfait d'avoir effectué cette opération moi-même: j'en ai appris un peu plus sur la mécanique et sur le fonctionnement de mon auto.

Un tout grand merci à mon ami qui m'a aidé et m'a fait profiter de sa formidable collection d'outils ;-).