Rétrospective 2017

Entre les exploits sportifs et les nouveautés, Porsche a été bien occupé cette année

20 décembre 2017
Par Max
Cover image

Voilà qu'arrive déjà la fin de 2017, le temps de faire un petit bilan "Porshe" sur l'année écoulée. Et l'actualité Porsche en 2017 fut relativement riche en événements, tant au niveau sportif que nouveautés. Rétrospective et coup de gueule.

Sur le plan sportif

J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Commençons par la bonne car je crois qu'on peut vraiment parler de carton plein.

Pour la troisième fois consécutive, Porsche a remporté le titre constructeur et pilote du championnat du monde d'endurance (WEC) en LMP1. Pour la troisième fois consécutive, Porsche a aussi remporté la course mythique des 24H du Mans. Même s'il n'y avait que Toyota en face, le combat fut acharné et sans pitié. On peut dire que Porsche aura marqué l'histoire avec leur 919 Hybrid.

Une bien belle manière pour eux de tirer leur révérence en LMP1. Et ça c'est la mauvaise nouvelle.

Car si vous l'ignoriez encore, Porsche a annoncé plus tôt dans l'année qu'ils se retiraient du WEC en LMP1 au profit de la formule E (voir mon billet consacré à cette cruelle déception).

Quant à la catégorie GT, on ne peut pas vraiment parler de carton plein avec la nouvelle 911 RSR. 911 dont le moteur est pour la première fois de l'histoire en position centrale arrière plutôt qu'en porte à faux. Elle a eu du mal à s'imposer cette année, mais Porsche est resté candidat au titre jusqu'à la dernière course. Ce qui n'est finalement pas si mal pour une toute nouvelle auto. Ils ne pourront faire que mieux l'année prochaine ;-).

Sur le plan des nouveautés

Là on peut dire que Porsche s'est lâché cette année avec tous ses nouveaux modèles. Bon, je passerai rapidement sur les nouvelles Panamera (qui ressemble à une grosse 911 allongée), la Panamera Touring (une Panamera break) et la Cayenne version 3 qui ne m'excitent pas vraiment.

Par contre au niveau des sportives Cayman et Boxster, la version GTS est sortie et concernant la 911, pas moins de 3 nouvelles éditions ont vu le jour: les 911 Turbo S Exclusive, la 911 T et la monstrueuse 911 GT2 RS.

Cayman / Boxster GTS

Pas grand chose à en dire, si ce n'est qu'il s'agit d'une version un peu plus musclée (et plus cher de 11.000 €) des modèles S. On garde le 4 cylindres biturbo de 2,5 L pour atteindre quand même les 365 chevaux (350 pour les versions S). Mais vu le prix, ça fait quand même cher les 15 chevaux supplémentaires.

911 Turbo S exclusive

Comme son nom le laisse supposer, il s'agit d'une série limitée à 500 exemplaires de Porsche 911 Turbo S dont le moteur a été gonflé pour développer 607 chevaux et 750 Nm de couple (!). L'auto possède également des artifices qui lui sont propres comme une magnifique robe or et noir du plus bel effet !

Comme un dessin vaut mieux qu'un long discours, voici à quoi ressemble la bête:

porsche_911_turbo_s_ex_1 porsche_911_turbo_s_ex_2

Une option absolument indispensable est la montre (pardon, le "chronographe") assortie aux couleurs de la voiture pour la modique somme de 10.000 € !

911 T

Il s'agit ici d'un hommage à la 911 T des années 60, le T signifiant Touring. Avec cette nouvelle auto, Porsche veut faire plaisir aux "puristes" en mettant en avant le plaisir de conduire et les sensations. Intention tout à fait louable, surtout qu'elle ne sera pas en édition limitée.

Mais j'ai des doutes quant au résultat final. Jugez par vous même: comparée à une 911 classique, celle-ci présente les différences suivantes:

  • plus légère de 5 kilos obtenus grâce à du verre plus fin aux vitres et à la suppression d'isolants (je ne doute pas un instant que ça fait toute la différence...)
  • Boite de vitesse avec des rapports plus courts à condition d'opter pour la boite manuelle
  • Le pack "Sport Chrono" installé d'office
  • On peut choisir de retirer l'autoradio et le GPS pour gagner encore un peu de poids et avoir un trou béant dans le tableau de bord

A part ces quelques différences, le moteur est identique à la phase II de la 991 de base (370 chevaux). Et elle coûte quand même 10.000 € de plus !

porsche_911t

911 GT2 RS

Et voici la grosse surprise de 2017: la 911 GT2 RS ! La 911 la plus puissante de l'histoire avec 700 chevaux et 750 Nm de couple ! Un avion homologué pour la route.

Techniquement, il s'agit d'un moteur turbo transmettant la puissance aux seules roues arrière. Ce n'est pas une série limitée, mais ça n'aurait rien changé car à presque 300.000 € je ne crois pas que Porsche en vendra 10 par semaine.

Je pense plutôt que ce type de véhicule sert de "vitrine" technologique pour montrer au monde entier "Regardez comme chez Porsche on est capable de construire des supercars".

porsche_911_gt2_rs_1 porsche_911_gt2_rs_2

Ce que tout ca m'inspire

Porsche aime bien les séries exclusives et limitées. Moi un peu moins.

Je m'explique: lors de la sortie de la désormais célèbre 911R en 2016, le responsable de son développement proclamait à qui voulait l'entendre que cette auto avait été conçue pour le plaisir de conduire et que Porsche voulait que les gens roulent avec plutôt que de spéculer sur les plus-values en collection. Très bien.

Sauf que la 911R a été construite à 991 exemplaires (tous vendus avant même que le grand public en entende parler). Ce faisant, cette auto, au lieu de parcourir les routes et faire ce pour quoi elle a été conçue (et d'après tous ceux qui l'ont testée elle est extraordinaire), reste sous cloche dans les garages de collectionneurs fortunés en attendant que sa côte grimpe encore. Quel gâchis...

Alors je comprends qu'il faille faire rêver et rendre jaloux la concurrence avec des modèles exotiques (la 991 GT2 RS remplit parfaitement ce rôle), mais faire des séries spéciales limitées en prétendant qu'elles sont faites pour être sur la route... Je préférerais que Porsche fasse vraiment ce qu'ils promettent au lieu de nous prendre pour des gros chicons.

Alors pour se faire pardonner, Porche sort la 911 T, sorte de 911R "du pauvre", qui à mes yeux ne présente pas vraiment d'intérêt. Pourquoi ne pas avoir poussé le concept jusqu'au bout en proposant par exemple une auto dérivée de la S amputée des aides à la conduite ?

Bref, si vous avez aussi la désagréable impression que Porsche se moque de nous avec leurs séries limitées, envoyez moi un mail. Et si vous croyez que je me trompe complètement, envoyez moi un mail aussi, j'aimerais comprendre ;-).