Le Techno Classica Essen 2019

Quoi de neuf à Essen pour 2019 ?

25 avril 2019
Par Max
Cover image

Pour d'obscures raisons l'édition 2019 du salon d'Essen avait lieu plus tard dans l'année qu'habituellement et tombait pile poile au même moment que les Spa Porsche Days qui, eux, avaient lieu plus tôt que d'habitude. Diantre !

Choisir c'est renoncer, j'ai donc délibérément sacrifié les Spa Porsche Days sur l'autel du prestige. S'ils me refont le coup l'année prochaine, je ferai l'inverse ;-).

Ça valait le coup de louper Spa ?

Comme toujours (en tout cas depuis que j'y vais), ce salon a tenu toutes ses promesses: objets rares et exceptionnels à profusion.

Le bon plan

Le bon plan, c'est d'arriver à l'heure d'ouverture (9:00). De cette manière il reste de la place dans le parking 9 qui est à 2 minutes à pieds de l'entrée principale. Faut se lever plus tôt, mais on ne perd pas de temps à trouver le parking 10 en dehors de la ville ni dans la navette qui nous y transporte.

Les forces en présence

Alors qu'en 2017 on pouvait compter les coccinelles sur les doigts d'une main (c'est quand même l'ancêtre de la 911), cette année il y en avait quasiment partout. Ainsi que le célèbre van VW T1, qui se négocie entre 70.000 et 80.000 euros...

Je ne les ai pas comptées, mais il me semble que les Porsche étaient plus nombreuses que l'année passée, même si la 911R et la Carrera GT on brillé par leur absence. Ce qui est certain en revanche, c'est l'omniprésence de Ferrari qui augmente chaque année.

Au niveau des grands absents, je n'ai vu aucune Bugatti et les Citroën étaient bien moins nombreuses que les autres années malgré le centenaire de la marque.

Les photos

Quelques photos valant mieux qu'un long discours, voici ce que vous attendez tous:

Un peu de tout

Maserati, Cobra, Mustang, Audi, Lamborghini,... faites votre choix.

L'Audi R8 et son V10 Une Chevrolet Corvette Une Citroën CX cabriolet Une magnifique Cobra Une De Tomaso Pantera de 1971 (V8 de 5,8 litres) Une Lamborghini Diablo SE 30 de 1993

Une Ford Mustang bleue Et là, une verte Une Maserati ayant fait l'Histoire. Le nom du pilote inscrit sur le côté est R.M. Fangio Ah, si toutes les Opel pouvaient ressembler à ça...

Le moteur d'une Ford un peu spéciale Le même genre de Ford avec les portes ouvertes. Evitez un garage bas de plafond ;-) La Lancia Delta que tout le monde connaît La Lancia Stratos, moins connue, réservée aux petits gabarits

Volkswagen

Comme je le disais plus haut, cette année les Coccinelles et les vans T1 étaient à l'honneur. Vu les prix pratiqués pour ces véhicules, on ne peut plus vraiment parler de "voiture du peuple" ;-)

Cet exemplaire de 1957 vaut presque 30.000 € Le moteur 4 cylindres à plats refroidi par air Notez le prix du van Citroën n'a rien inventé avec ses voitures bi-colores Exemple d'utilisation du T1 Van d'assistance officiel (utilisation bien plus intéressante ;-))

Mercedes

Les Mercedes étaient nombreuses également avec des exemplaires plus qu'exotiques sur le stand officiel.

Un ancêtre mercedes Non, ce n'est pas une Lamborghini des débuts: c'est une Mercedes Ça aussi c'est une Mercedes La classe et la distinction La voiture de Fantomas

Ferrari

Des Ferrari en grand nombre dont beaucoup de F40 (V8 3L biturbo de 478 chevaux), la supercar par excellence des années 80.

Des F40 Sous tous les angles Encore Et encore La Testarossa presque aussi belle que la F40 Une Ferrari F355: 3,5L et 5 soupapes par cylindres (d'où son nom) Une Ferrari ancêtre immatriculée en Belgique ! Une 275 GTB si je ne m'abuse

Porsche

Attaquons maintenant le plat de résistance ;-)

La 356 est vraiment belle en cabrio La Porsche 907 de course produite de 1967 à 1968 Une turbo targa: très rare Les couleurs vives et notamment le jaune vont à ravir à la 911 Une 911 turbo bleue électrique

Une 917/10 ayant fait l'histoire Une 917/10 ayant fait l'histoire Le palmarès de cette 917/10

Les PMA étaient plus que dignement représentées cette année:

Une 968 turbo S: extrêmement rare ! Une 968 turbo S: extrêmement rare ! Un cabrio 944 bleu Un cabrio 944 noir Un cabrio 968 vert Un coupé 968 rouge Une autre 968 turbo S ! Une autre 968 turbo S ! Une "simple" 928 S4

Continuons dans le jaune avec des 911 speedster et RSR:

Une très belle 996 S Une 964 Speedster non turbo-look: très rare ! Une 911 type 964 RSR de 3.8 de première main ! Une 911 type 964 RSR de 3.8 de première main ! Une 991 équipée de jantes fabriquées en carbone tressé: 8 kg de moins que les jantes en alu, mais 15.000 € de plus La 911 de route la plus puissante: la GT2 RS L'avant de la nouvelle 992 est très réussi On ne peut pas en dire autant de l'arrière qui ressemble à un cul d'Audi

La plus belle des 911 refroidies par air: la 993. Pour la GT2 (1130 kg biturbo et 430 chevaux) vous aviez le choix:

Une 993 GT2 noire Et une 993 GT2 blanche

Une 993 RSR Une 993 RSR

Ici deux exemplaires tout-à-fait particuliers de 997:

La 997 GT2 RS Une 997 turbo préparée par RUF: observez les énormes trous au-dessus des roues arrières

Et on termine en beauté par la dernière supercar de Porsche:

La Porsche 918 Spyder La Porsche 918 Spyder

En conclusion

Que dire d'autre après ça ? Je pense qu'on ne peut qu'être admiratif de la formidable collection de véhicules présentés. Les éditions du salon se suivent mais ne se ressemblent pas. Pour notre plus grand bonheur.

Ce petit doublé me plairait bien dans mon garage...